Category Archives: Electronique

Interrupteur à diode

Voici un petit schéma électronique qui peut se révéler assez utile, surtout dans les hautes fréquences, c’est un interrupteur à diode pour les signaux alternatif.

Le principe est assez simple, on polarise la diode en sens direct pour pouvoir laisser passer le signal et en sens indirect (voir rien si l’amplitude du signal est inférieure au seuil de la diode) pour le bloquer. Les condensateurs et les inductances sont là pour empêcher le mélange du signal avec la tension de polarisation. La résistance sert à limiter le courant de polarisation dans la diode.

Les fréquences max du signal ne dépendra que des caractéristiques de la diode.

Interrupteur à diode

Interrupteur à diode

 

Réglage de l’oscillateur interne d’un Pic

Aujourd’hui nous allons voir comment régler un Pic 18f4520 très simplement pour qu’il fonctionne à 32 MHz avec l’oscillateur interne.
Cela fonctionne aussi sur de nombreux Pics.

Je vous mets mon code et je vous l’explique :

void ReglageOSC32MHzInterne(void)
{
    OSCCONbits.IRCF2 = 1;
    OSCCONbits.IRCF1 = 1;
    OSCCONbits.IRCF0 = 1;
    OSCTUNEbits.PLLEN = 1;
}

On peut déjà commencer par le schéma dans la doc du Pic :

On peut voir le bloc « Internal Oscillator Block » qui se règle avec le registre OSCCON des bits 6 à 4.
Puis, si on choisit la source à 8 MHz par INTOSC on pourra choisir un diviseur de fréquence. Si l’on souhaite pour valeur finale 32 MHz on passera par la PLL en passant par OSCTUNE bit 6.
Enfin nous choisirons les bons bits de configuration pour l’utilisation de la bonne voie INTOSC + PLL pour faire fonctionner le Pic à 32 MHz sans aucun quartz à rajouter au circuit.

Mon programateur de PIC

Les PICs de Microchip sont des microcontroleur aux capacités fantastiques !

Mais avant de vous en parler, je vais tout d’abord vous présenter ma version très allégée du PICkit2 qui me permet de les programmer.Il peut s’utiliser depuis l’environnement MPLAB, ce qui entraîne un gain de temps et une facilité non négligeable.

 

Le schéma de ma version

 

Comme on peut le voir, il utilise très peu composants, très largement inférieur au schéma d’origine, mais c’est au détriment des fonctions tel que l’outil de débogage. Mais la plupart de programmeur ne s’en servent pas (personnellement, je préfère utiliser des petites astuces dans le logiciel lui même pour le faire).

Enfin, il vous faudra le firmware à implémenter dans le PIC18F2550 que vous trouverez à cette adresse.

 

Mon PICkit2 sur ma platine de tests

 

Vous pouvez maintenant commencer à vous amuser !